Formateur : Maxime Dumais, ​Conseiller en développement de carrière et candidat à la maîtrise en orientation, Université Laval.

 

Suite à l'adoption du Projet de Loi 21(PL21), la profession de conseillers et conseillères d'orientation (c.o.), fut admis parmi les professions à haut degré d'expertise et de complexité. Elle se voit alors devenir l'une des 7 professions du domaine de la Santé mentale et des ressources humaines(SMRH) ayant l'opportunité de se prévaloir du titre de psychothérapeute. Pourtant, il apparaît que peu de professionnels se prévalent de ce nouveau droit acquis. Le plus récent rapport annuel de l'OCCOQ (2020) recense, au 31 mars 2020, 125 c.o. détenant le permis de psychothérapie sur total 2624 membre, soit une faible proportion de 4,7% de l'ensemble des c.o. du Québec. Pourquoi si peu de c.o. décident-ils de s'aventurer dans l'aventure d'accréditation? La réponse à cette question n'est pas simple et est tributaire d'une multitude de facteurs : il est possible d’avancerque ce ne sont pas tous les c.o. qui ont cet intérêt/ambition. Par ailleurs, les propos des participants de la présente étude semblent révéler une partie de la réponse : le processus est très complexe et pour plusieurs, source de difficultés psychologiques (Allard, 2014 ; Brodeur et al., 2015; Côté, 2017 ; Dubé, 2018 ; Roy, 2018 ; Radar.psy, 2020 ; Sondage, 2020). Pourquoi les c.o vivent-ils/elles, pour la majorité, un parcours que l'on pourrait qualifier d'éprouvant au regard de l'accréditation à la psychothérapie? Qu'est-ce qui caractérise ce dernier? Le repérage des facteurs qui entravent la démarche peut assurément permettre une compréhension plus holistique et nuancée de la situation. En outre, dans le cadre de cette étude, il fut notamment question de mieux comprendre, à l'aide d'une variété de méthodes (entretiens semi-directifs, questionnaire qualitatif, recension des écrits, etc.) le vécu subjectif des c.o. qui « travaillent pour », détiennent ou sont en voie de détenir le permis de psychothérapie. Il fut aussi l'occasion d'identifier les éléments facilitants et les contraintes vécus, avec l'ambition de rendre le tout le plus intelligiblepour ceux et celles qui voudraient s'y lancer.La conférence permettra de dresser le portrait global qui se dégage de l’étude.

 

Date: 11 mai 2021

Durée: 1 heure 

Modalité : Via la plateforme Zoom

NON-MEMBRE - Regard sur le processus d'accréditation à la psychothérapie

45,99C$Prix